Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Tourisme | Les petits trains touristiques | Le train jaune, roi des Pyrénées-Orientales
Les petits trains touristiques

Le train jaune, roi des Pyrénées-Orientales

date 23/07/2022 - 14:50 | micro_reportage Quentin Lachese
Plus qu'une ligne touristique, le train jaune de Cerdagne est exceptionnel en tout point. Un convoi hors du commun qui vous embarque sur des voies qui le sont tout autant. Embarquement immédiat à bord de ce train centenaire.
illustration de Le train jaune, roi des Pyrénées-Orientales
 Le train jaune, roi des Pyrénées-O…
 Le train jaune, roi des Pyrénées-Orientales
play
0:00
0:00
volume-high 
Monter à bord, c'est prendre place dans un train qui n'a pas d'équivalent en France. Il a soufflé ses 112 bougies cette année et ce sont toujours les mêmes automotrices qui assurent le voyage : « C'est un matériel construit en 1910 et qui est totalement adapté à la montagne. C'est un matériel qui s'entretient et dont on prend soin au quotidien. On le sollicite beaucoup l'été pendant quatre mois. C'est vrai qu'en hiver on le bichonne un peu plus. » raconte Laurent Lenfant, le directeur de la ligne du Train jaune.

Il faut dire que ce train est très différent des autres sur bien des aspects. À commencer par l'écartement des rails : il est d'un 1m au lieu d'1m44 pour l'écartement standard. Le train est électrique mais ici pas de caténaire ou de pantographe, mais un troisième rail comme pour le métro.
Le train jaune n’est pas que touristique. C’est une ligne de vie quotidienne qui fonctionne toute l’année. Il est géré par la région et la SNCF au même titre qu’un TER. Le conducteur et le contrôleur sont cheminots mais ici, la philosophie est un peu différente… « On revient au travail à l'ancienne des contrôleurs où rien n'est automatisé. On ferme les portes à la main » raconte Nicolas, l'agent à bord.

La ligne de 63 km, entre Villefranche-Vernet-les-Bains et Latour-de-Carol, passe par le pont suspendu Gisclard, le dernier en France pour une voie ferrée. Puis elle grimpe à la gare SNCF la plus haute de France à 1592m d’altitude, et le train d’arriver sur le majestueux plateau de Cerdagne. En plus des touristes, les locaux en profitent, comme ce groupe de jeunes vététistes rencontrés sur le quai à Mont-Louis. « Il y a plein de sorties enduro à faire. On laisse la voiture à Olette et on monte avec le train. »

Pour les amoureux du train, il est possible de trouver le train jaune directement depuis Paris-Austerlitz en descendant du train de nuit arrivant à la gare internationale de Latour-de-Carol.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés