Le site radiovinciautoroutes.com utilise des cookies ayant une finalité strictement limitée à la seule mesure de son audience.
Ces cookies ne permettent pas un recoupement des données avec d’autres traitements ou le suivi global de la navigation sur différents sites web.
En savoir plus - Continuer

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
play ECOUTERfrance TRAFICreplay REPLAYmusique RETROUVER UN TITREmicro LA RADIOcommentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Route et Mobilité | Rouler Autrement | L’impact de la musique sur la vigilance
Rouler Autrement

L’impact de la musique sur la vigilance

date 04/09/2022 - 13:28 | micro_reportage La rédaction
L'association Assurance Prévention a dévoilé les résultats d'une étude scientifique sur l'impact du bruit ou de la musique sur la vigilance au volant.
illustration de L’impact de la musique sur la vigilance
 L’impact de la musique sur la vigi…
 L’impact de la musique sur la vigilance
play
0:00
0:00
volume-high 
C'est l'une des principales causes d'accidents mortels sur autoroute : la somnolence au volant. Pour lutter contre l'endormissement, il faut impérativement faire des pauses régulières, au minimum toutes les deux heures. Bien choisir son programme musical peut aussi s'avérer bénéfique ! C'est ce qui ressort d'une étude d’Assurance Prévention sur l'impact des sons dans l'habitacle sur la vigilance au volant. Plusieurs groupes d'automobilistes ont réalisé un trajet sur simulateur, certains avec de la musique, d'autres uniquement avec le bruit normal du véhicule.

« Les meilleures stimulations auditives sont le podcast et la musique que l'on a choisi. Cela a un effet bénéfique sur la vigilance au volant » déclare Eric Lemaire, vice-président d'Assurance Prévention. Sur un trajet de 90 minutes, une personne sur deux s'est endormie dans le groupe qui n'écoutait pas de musique«  ajoute le docteur Antonin Saldmann.  »En écoutant une musique que l'on aime, on stimule différentes zones du cerveau. On peut les associer à certaines situations et déclencher des émotions. Ce parcours cérébral peut être une clé de la vigilance pour ce groupe là".

Au total, l'enquête a été menée sur 97 personnes réparties en 5 groupes aux ambiances sonores différentes. À l’écoute d'une sélection de musiques choisies, seulement 18% des participants à ce groupe se sont endormis et 14% dans le groupe écoutant un podcast parlé.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés