Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|replay REPLAY|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Invités | Sur la Route Avec | Jul, le verbe et la plume acerbes
Sur la Route Avec

Jul, le verbe et la plume acerbes

date 09/03/2020 - 15:49 | micro_reportage Francine Thomas
L’auteur de « Silex and the City » et scénariste des deux derniers albums de Lucky Luke vient de publier « Coloc of Duty, Génération Greta » en collaboration avec l’Agence française de développement. Rencontre...
facebooktwitter
illustration de Jul, le verbe et la plume acerbes
© Dargaud / Cécile Gabriel 
 Jul, le verbe et la plume acerbes
 Jul, le verbe et la plume acerbes
play
0:00
0:00
volume-high 
« Greta, c’est Cassandre »

Coloc of Duty n’est pas un album comme les autres. Il a pour but d’aider l’Agence française de développement à illustrer les 17 objectifs de développement durable négociés en 2015 sous l’égide de l’ONU par 193 pays. Et l’idée de cette collaboration a été totalement naturelle pour Jul. « Ça fait très longtemps que j’utilise le monde qui m’entoure et l’actualité comme matériau. Et 15 ans après mon premier album de BD qui s’appelait »Il Faut Tuer José Bové« , je me suis dit qu’il était quand même important d’aborder de nouveau ces questions, puisque le monde a changé (…) Les prises de conscience par rapport à la crise climatique, aux inégalités nord-sud, sont très angoissantes. Donc d’une certaine façon, pour un dessinateur d’humour, c’est très important de le mettre en perspective ».

Jul a choisi d’illustrer ces questions en les mettant en scène dans le cadre d’une colocation entre quatre personnages, représentatifs selon lui de la Génération Greta. « J’ai travaillé sur la mythologie avec cette série 50 nuances de Grecs. Et pour moi, Greta Thunberg, c’est Cassandre qui était douée de vertus prophétiques – elle pouvait voir l’avenir – mais personne ne l’écoutait. Elle a cette dimension prophétique, Greta. Elle passe sa vie à répéter une chose, et une seule chose quasiment, qui est : Écoutez la science. Moi j’aime bien toujours me moquer de ce dont je suis le plus proche, à commencer peut-être par cette étrange petite fille, Greta Thunberg ».

« Il n’y a pas que les serial killers qui prennent les gens en stop. »

Pour un journaliste du 107.7 qui a coutume d’interroger son invité sur ses habitudes d’automobiliste, Jul n’est pas le client idéal : il n’a pas de voiture et n’en a jamais eue. Il ne croit pas d’ailleurs à l’avenir de la voiture personnelle :«  C’est comme quelque chose de passé. De la même façon qu’à un certain moment les profs fumaient pendant les cours devant les élèves, à un autre moment on prenait la voiture pour un oui ou pour un non et j’ai l’impression qu’on est passé dans une autre dimension ».

En revanche, Jul, qui a toujours eu l’habitude de faire de l’autostop, est un adepte du covoiturage. « Je vous rassure, il n’y a pas que les serial killers qui prennent les gens en stop. Ça a toujours été très sympa et j’ai eu plein d’aventures et d’histoires. Je conseille à tout le monde de recommencer ces trajets avec des inconnus. Il y a une partie chiante j’avoue. Il peut y avoir des gens casse-pieds, très volubiles ou qui puent le vieux poireau mais la plupart du temps, c’est vachement chouette ! »

« Les mêmes bandes-dessinées sont lues par des patrons du CAC 40 et des ouvriers »

Jul a fait l’actualité fin janvier, pris en photo au Festival d’Angoulême aux côtés d’Emmanuel Macron, tenant devant lui un tee-shirt qui dénonçait les violences policières. Le cliché a été pris à l’issue d’un déjeuner partagé avec le chef de l’état durant lequel il a été beaucoup question d’environnement. « Je voulais lui dire qu’il a eu une chance extraordinaire, en étant élu de manière aussi confortable, avec une jeunesse et un personnel nouveau, de faire une révolution dans ces questions d’environnement. Et qu’il était passé à côté de tout, à côté de son propre destin et à côté de l’histoire et que c’était grave ».

On continuera d’entendre parler de Jul tout au long de l’année. Il prépare avec Achdé un nouvel album de Lucky Luke pour l’automne. Et il est parrain de l’année de la BD en France. « La bande dessinée n’a pas besoin de label officiel et de Label Rouge pour continuer à intéresser les gens. Mais c’est une façon de rappeler que la BD rayonne dans toutes les couches de la population. Et c’est cette richesse-là qu’il est important de souligner. Aujourd’hui, la société est extrêmement fragmentée (…), et cette incommunication n’existe pas avec la BD. Les mêmes bandes-dessinées sont lues par des patrons du CAC 40 et des ouvriers de Lorraine (…) Et la bande-dessinée, ce n’est pas de la culture au rabais. C’est exigeant et profond ».
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés