Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|replay REPLAY|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Vie Pratique | Mon défi pour la planète | Loom, des vêtements durables
Mon défi pour la planète

Loom, des vêtements durables

date 25/01/2021 - 13:14 | micro_reportage Virginie Decorte
Les soldes ont commencé ! L'occasion de nous interroger sur l'industrie textile et ce qu'on appelle la « Fast Fashion », une mode éphémère qui nous pousse à acheter 60% de vêtements en plus qu'il y a 15 ans, et ces habits durent 2 fois moins longtemps. En créant la marque LOOM, Julia Faure a donc décidé de promouvoir une mode durable, c'est son Défi pour la Planète...
facebooktwitter
illustration de Loom, des vêtements durables
 Loom, des vêtements durables
 Loom, des vêtements durables
play
0:00
0:00
volume-high 
Les soldes d'hiver ont débuté le 20 janvier, c'est une bouffée d'oxygène pour les commerçants affectés par la crise sanitaire et un moment très attendu par les amateurs de promotions... Pour l'environnement en revanche, c'est loin d'être une bonne affaire, quand on sait que l'industrie textile émet 1,2 milliard de tonnes de gaz à effet de serre par an, soit plus que le trafic aérien et maritime mondial réunis ! L'occasion pour le 107.7 de donner la parole à une créatrice de « vêtements durables », Julia Faure, cofondatrice de la marque Loom. Son Défi pour la Planète est de faire des vêtements qui durent longtemps.

Le slogan de l'entreprise est d'ailleurs « moins mais mieux » : « Moins, parce que dans l'industrie textile, on fait face à un gros problème de surproduction. Pour donner un exemple, en France, on consomme deux fois plus de vêtements qu'il y a vingt ans. Cela veut dire que globalement, on les utilise deux fois moins. Et cela a évidemment un impact sur la planète. À l'heure du réchauffement climatique, la première chose à faire, c'est donc de consommer moins. »

Et la deuxième chose à faire quand on consomme moins, explique Julia Faure, c'est de consommer mieux : « Pour consommer moins de vêtements, il faut des vêtements qui soient mieux fabriqués, qui durent plus longtemps. Ce qu'on propose, c'est de faire des vêtements lentement, de bien les faire, de les faire dans des conditions éthiques, de ne pas renouveler les collections. Mais à chaque fois qu'on doit retravailler sur nos vêtements, c'est pour améliorer la version précédente. Bref, on ne fait pas de collection, mais on fait des générations. »

Ce principe est l'inverse de la « fast fashion » qui domine le monde des ventes de textiles : « La fast fashion renouvelle extrêmement rapidement ses collections, produit le moins cher possible, à l'autre bout du monde, dans des conditions douteuses à la fois pour l'environnement et pour les ouvrières et n'a d'autre intérêt, finalement, que la croissance infinie. »

80 milliards de vêtements sont consommés chaque année dans le monde, soit une augmentation de 400% en vingt ans...
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés