Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|replay REPLAY|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Musique | Montez le Son | L’impératrice
Montez le Son

L’impératrice

date 06/04/2021 - 01:53 | micro_reportage Virginie Decorte
L’Impératrice est un groupe de six musiciens de disco-pop français. Leur nouvel album, « Tako Tsubo » (cœur brisé en japonais) est disponible depuis quelques jours. Flore Benguigui, la chanteuse et Charles de Boisseguin, le claviériste, ont accepté notre invitation.
facebooktwitter
illustration de L’impératrice
© Gabrielle Riouah 
 L’impératrice
 L’impératrice
play
0:00
0:00
volume-high 
L'Impératrice est un de ces groupes sur lesquels on a du mal à poser une étiquette. Peut-être par la multiplicité des ses influences musicales, plus variées et plus riches avec six musiciens... Mais quel est l'ADN de l'Impératrice ?

« Ça commence, à mon avis, par une certaine idée du groove » répond Flore la chanteuse. Charles ajoute : « On est tous assez d'accord sur quelles harmonies vont nous toucher, vont nous motiver... Il y a le fait qu'on vienne tous d'horizons musicaux très différents : Flore vient du jazz, deux musiciens viennent du classique, un du baroque, Tom le batteur vient plus du rock. Et moi, je viens de nulle part, mais j'ai plus tendance à regrouper tout ça. En fait l'ADN premier, c'est celui là : c'est le fait de savoir mélanger nos influences ».

Le deuxième album de L'Impératrice est disponible depuis le 26 mars. Il s'appelle « Tako Tsubo », ce qui signifie littéralement piège à poulpe, une expression en japonais qui veut dire cœur brisé : « C'est quelque chose qui affecte le cœur après une émotion trop intense, qui peut être positive ou négative » explique Flore. « On trouvait ça très poétique comme image pour illustrer cette histoire de la rupture dans la continuité. Ce qui se ressent dans nos morceaux... »

Un album à la fois plus éclectique et plus intime avec des titres résolument féministes comme « Peur des Filles », écrit par Flore : « J'ai écrit ce morceau comme une moquerie, finalement, de tous les stéréotypes qu'on accole souvent aux féministes, en essayant de garder le maximum de légèreté. »

Et si tout va bien, ce nouvel album « Tako Tsubo » prendra vie sur scène le 5 novembre prochain au Zénith de Paris...

Le clip de « Peur des filles »

A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
play3 Sur Instagram
 
Les plus consultés