Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|replay REPLAY|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Vie Pratique | Que Choisir ? | L'heure du Made In France?
Que Choisir ?

L'heure du Made In France ?

date 15/12/2020 - 08:55 | micro_reportage Charles Daudon
Le Made in France peut-il sortir gagnant de la crise sanitaire ? C'est la question que s'est posé notre partenaire l'UFC Que Choisir.
facebooktwitter
illustration de L'heure du Made In France?
 L'heure du Made In France?
 L'heure du Made In France?
play
0:00
0:00
volume-high 

Et si c'était l'heure du Made in France ? C'est la question que s'est posée l'association de consommateurs l'UFC Que Choisir. La crise sanitaire a relancé cette envie, comme l'explique Morgan Bourven journaliste au Magazine Que Choisir. « On connaissait déjà son impact en matière d'emplois et d'écologie. Là, avec le premier confinement, nous avons découvert l'importance d'être doté d'une capacité industrielle importante en France. On s'est rendu compte finalement que ne plus avoir d'usine signifiait ne plus savoir fabriquer des masques, des respirateurs, etc... Et cela a incité les français à faire leur part en achetant un peu plus français, pour inciter les usines à revenir en France et ne plus être autant dépendants des importations » souligne Morgan Bourven. Le journaliste s'est penché sur les conséquences de l'épidémie de Covid-19 sur le Made in France. Avec cette question : pourrait-il être le grand gagnant de la crise sanitaire ?

S'il est encore trop tôt pour mesurer les effets à moyen et long terme, la demande de certification du label «Origine France Garantie» a connu, cette année, un bon spectaculaire. Elle est en hausse de 30% par rapport à 2019. Ce label prouve qu'au moins 50% de la valeur du produit vient d'un travail réalisé en France. À ce propos, attention aux tromperies. Pour que le consommateur s'y retrouve et démêle le vrai du faux, il existe de nombreux autres labels permettant d'acheter des produits certifiés français. « Il y a, par exemple, le label «Entreprise du Patrimoine Vivant» délivré aux entreprises françaises dont le savoir-faire est jugé excellent. On pense aussi à tous les labels régionaux comme «Ardennes de France» ou «Sud de France». Dans l'alimentaire, il y a aussi les appellations d'origine protégée ou contrôlée (AOP/AOC) et l'indication géographique protégée. Enfin, il y a également l'indication «fabriqué en France» délivrée par les douanes. Cette dernière est un peu moins sévère que les autres labels mais elle permet quand même d'avoir une idée sur l'origine du produit » déclare Morgan Bourven. On peut aussi rajouter « France Terre Textile » qui est décliné par régions.

Si de nombreuses entreprises réfléchissent à rapatrier leur production en France, le consommateur peut déjà se tourner vers des sites ou des applications recensant des produits fabriqués en France. C'est le cas, par exemple, de la carte française. Sorte de carte cadeau, elle permet d'acheter des produits Made in France, parmi plus de 200 enseignes partenaires. « Il y a aussi «Mamie Paulette», une MarketPlace crée pendant le premier confinement. On peut également citer l'application «Pushoose» pour consommer local. Il y a enfin des marques comme «La Camif» qui, historiquement, vendent beaucoup de produits français » ajoute Morgan Bourven, qui imagine le Made in France grappiller, d'années en années, des parts de marché, à l'instar du BIO.
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Plus d'informations
 
Les plus consultés