Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes
home|play ECOUTER|france TRAFIC|replay REPLAY|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Replay | Vie Pratique | Mon défi pour la planète | Apprendre à piloter en avion électrique
Mon défi pour la planète

Apprendre à piloter en avion électrique

date 03/04/2021 - 18:19 | micro_reportage Ivan Mouton
Charles Cabillic dirige la société Green Aerolease. Il vient d'acheter 50 avions électriques biplaces qu'il propose à la location aux écoles de pilotage pour former une nouvelle génération de pilotes. Son ambition c'est d'accélérer la transition écologique du monde de l'aérien.
facebooktwitter
illustration de Apprendre à piloter en avion électrique
 Apprendre à piloter en avion élect…
 Apprendre à piloter en avion électrique
play
0:00
0:00
volume-high 
Charles Cabillic explique que « le grand intérêt de l'aviation électrique, c'est que sa prise en main est extrêmement simple. Vous avez quatre boutons pour allumer l'avion. Le moteur ne fait pas de bruit. Vous accélérez »... C'est simple « comme une mobylette » : « vous accélérez, l'hélice tourne, vous coupez les gaz, l’hélice s'arrête. Et après, pour le reste, c'est un avion classique qui permet d'apprendre l'ensemble des bons réflexes pour piloter un avion. »

L'idée c'est également d'attirer des générations nouvelles et de créer des vocations pour devenir pilote, sans oublier les avantages environnementaux : « C'est extrêmement vertueux un avion électrique : pas de nuisances pour les riverains, on divise par trois le niveau sonore de l'avion, pas d'impact CO₂ en local, on est 100% électrique et en plus, une autonomie relativement forte, une heure d'autonomie et un temps de recharge d'à peu près 30 minutes pour une heure de vol. »

Au plan économique, ces nouveaux avions restent encore un peu plus chers à l'achat mais un avion électrique coûte environ 30% moins cher qu'un avion thermique en termes d'exploitation : « Peu de maintenance, pas de consommation de carburant. Et on sait qu'à horizon 12 mois, on va avoir des batteries qui vont pouvoir durer trois fois plus longtemps qu'aujourd'hui. Et pour un avion électrique, la batterie, c'est un peu son carburant. »

On annonce les gros porteurs électriques à l'horizon 2030/2040. Mais l'aviation électrique légère, c'est pour aujourd'hui...
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés