Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Nos plus beaux paysages

Les bords de Loire

date 02/08/2019 - 02:21 | micro_reportage Ivan Mouton
Notre plus beau paysage, c'est la vallée de la Loire. On embarque pour une croisière dans un site préservé par le Conservatoire d'espaces naturels.
facebooktwitter
illustration de Les bords de Loire
© C. Beaudin 
 Les bords de Loire
 Les bords de Loire
play
0:00
0:00
volume-high 
En arrivant sur les bords de Loire, la voiture roule au milieu d'une allée de fleurs sauvages de près de 2 mètres de haut, en cachant le paysage. Ce n'est qu'à la dernière minute qu'on aperçoit une trouée sur la Loire. Le fleuve est là, le guide aussi !

Jean-Philippe Vanlauwe, le guide est avec notre journaliste Ivan Mouton. Un calme saisissant, aucune construction à l'horizon, la nature a l'air totalement sauvage.
Le guide explique que « si on regarde la carte de la Loire, elle va de sa source jusqu'à Orléans du nord au sud, et ensuite, elle prend un grand virage, et c'est ici qu'elle ne sait pas trop en fait où tourner et c'est vraiment une particularité, puis finalement, elle décide bien d'aller vers l'ouest, pour aller jeter à Saint-Nazaire ».

Pour profiter d'un beau spectacle et d'un superbe coucher de soleil, le guide et notre journaliste embarquent avec 6 passagers pour une croisière crépusculaire à bord du bateau nommé « Alose ». On découvre des hérons dans un saule blanc qui a quelques branches mortes. On entend aussi un coup de sifflet, ça c'est le Martin-pêcheur.
Après 2 heures d'observation Jean-Philippe Vanlauwe, place son bateau dans l'axe du soleil pour observer les lumières du crépuscule.
Malgré le spectacle, impossible d'ignorer la prolifération des algues à la surface, c'est la trace de l'homme. Ce sont des nitrates en fait qui provoquent ces proliférations d'algues, « des nitrates, des phosphates, des engrais qui peuvent être agricoles mais qui peuvent être aussi l'usage des particuliers, et donc ça fini dans la Loire ».

Que faire pour préserver la Loire ? Selon le guide « faudrait changer la nature humaine, je ne mets pas la faute sur l'agriculteur, mais l'agriculture elle doit muter, cultiver peut-être plus naturellement comme nos grands-parents, arrières grands-parents faisaient, les sols étaient vivants, et les rivières aussi ».

illustration de Les bords de Loire
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés