Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Invités | Sur la Route Avec | Marion Montaigne : une dessinatrice fan de science
Sur la Route Avec

Marion Montaigne : une dessinatrice fan de science

date 09/10/2019 - 02:14 | micro_reportage Perrine Martin
À l'occasion de la Fête de la Science jusqu'au 13 octobre, le 107.7 part à la rencontre d'une dessinatrice de BD passionnée de sciences. Marion Montaigne, auteur de « Dans la Combi de Thomas Pesquet » chez Dargaud fait la route avec nous...
facebooktwitter
illustration de Marion Montaigne : une dessinatrice fan de science
© Vollmer Lo 

« La science, ce n'est pas guindé »

L’aventure de Thomas Pesquet dans la Station spatiale internationale a beaucoup inspiré Marion Montaigne, dessinatrice et auteur de « Dans la combi de Thomas Pesquet ». Il faut dire que Marion est une passionnée de sciences, et en particulier de biologie. Elle a d'ailleurs créé un personnage de savant, le professeur Moustache, que l'on retrouve sur Twitter et Instagram.

"Quand j'étais petite on faisait des trucs en rapport avec la science, on allait chercher des insectes dans les mares et moi j'adorais ça. J’ai une affinité avec les sciences parce que je trouvais que ça répondait concrètement aux questions que je me posais, c'était la seule matière qui avait un rapport avec la vie de tous les jours.

C’est donc assez logiquement que Marion s'est vue proposer le rôle de marraine de la Fête de la Science. Elle a pourtant hésité avant d'accepter :
«  J'ai accepté parce que je me place du côté du public, qui est intimidé par la science parce qu'au collège ou au lycée, on leur a présenté ça comme une matière élitiste. Je sais que je suis suivie par des ados et si ça peut leur donner envie d'en savoir plus, je trouve cela sympa. »

Et le point fort des dessins de Marion Montaigne, c'est d'arriver à faire rire avec une discipline parfois difficile d'accès : « On désacralise un peu. Moi je rencontre des scientifiques qui aiment beaucoup vulgariser et ils se mettent à mon niveau. Ce n'est pas guindé et c'est un plaisir d'apprendre. »
 Première partie
 Première partie
play
0:00
0:00
volume-high 

« Pour la BD sur Thomas Pesquet, je pourrais vous faire 14 tomes »

Avoir la dessinatrice Marion Montaigne comme invitée sur le 107.7 est l'occasion d'évoquer avec elle la route et la voiture, et sa voiture de bande dessinée est un Berlingo. « Je ne suis pas très bonne en voiture. Les dessinateurs détestent dessiner les mains, les pieds, les chevaux, moi c'est les voitures, c'est pas mon truc. »

Mais Marion excelle lorsqu'il s'agit de dessiner la biologie, la physique la médecine... Sur son blog « Tu Mourras Moins Bête », elle rend accessible des sujets qui ne le sont pas forcément : « Je lis des revues scientifiques, des sites internet, et j'essaie d'en tirer la substantifique moelle. Je crois que je n'utilise que 10% de la documentation que je lis. Pour la BD sur Thomas Pesquet, j’ai tellement d’informations que je pourrais vous faire 14 tomes. »

Pour cet ouvrage « Dans la Combi de Thomas Pesquet », Marion Montaigne a suivi de très près l'astronaute : "Ce qui est super, c'est que j'avais accès à lui, je pouvais lui poser des questions. Il s'est rendu disponible, je pouvais lui écrire, lui téléphoner. Je me suis greffée à l'équipe de tournage qui le suivait et on a pu faire des déplacements à Houston, Baïkonour, etc... »
L'occasion pour la dessinatrice de mesurer l'énorme travail qu'a fourni Thomas pour en arriver là : « C'est des heures d'entraînement, rien n'est improvisé. Pour beaucoup d'enfants ou d'adolescents, c’est un modèle et moi j'aime bien les modèles humains. »
 Deuxième partie
 Deuxième partie
play
0:00
0:00
volume-high 

« Les chercheurs sont des gens comme vous et moi qui ont des T-shirts et qui regardent Netflix ! »

Pour cette 26ème édition de la Fête de la Science, Marion Montaigne est une marraine spécialiste de la vulgarisation. Un événement qui devrait s'appeler fête DES sciences tant les disciplines sont nombreuses. Et pourtant si compliquées et abstraites qu'elles soient, chacune de ces disciplines se retrouve dans notre quotidien : « Toute la difficulté, c'est d'aborder ces connaissances avec des chercheurs de très haut niveau. C'est dans notre quotidien, mais en même temps il y a un côté difficile à comprendre. Il faut essayer de donner des clés pour réfléchir à ces questions-là. »
La Fête de la Science est aussi une occasion d'évoquer les questions environnementales :« Les scientifiques ont essayé de prévenir mais est-ce qu'on les a écoutés. Le problème de nos jours, c'est la communication. J'ai la chance de rencontrer des chercheurs jeunes, qui ont grandi avec internet, qui estiment qu'ils ont tout à gagner à vulgariser, à ce que le public sache ce qui se passe. Il y a une ouverture, c'est plus moderne. Ce sont des gens comme vous et moi qui ont des T-shirts et qui regardent des séries sur Netflix ! »
 Troisième partie
 Troisième partie
play
0:00
0:00
volume-high 
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés