Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Culture | Marque Page | Les victorieuses de Laetitia Colombani
Marque Page

Les victorieuses de Laetitia Colombani

date 15/08/2019 - 02:29 | micro_reportage Francine Thomas
L’auteur de La Tresse a su de nouveau séduire les lecteurs avec son deuxième roman. Les victorieuses est en tête des meilleures ventes de livres cet été.
facebooktwitter
illustration de Les victorieuses de Laetitia Colombani
 Les victorieuses de Laetitia Colom…
 Les victorieuses de Laetitia Colombani
play
0:00
0:00
volume-high 
Pas facile de revenir après un galop d’essai auréolé d’un succès énorme ! La Tresse (2017) de Laetitia Colombani s’est vendu à un million d’exemplaires en France. Il est traduit en plus de 30 langues et l’autrice elle-même (qui était réalisatrice avant de se lancer dans l’écriture romanesque) est en train d’en signer l’adaptation cinématographique.
C’est donc peu dire que son deuxième roman était attendu.

Et Laetitia Colombani a su relever le défi. Il y a quelques années, elle pousse par hasard la porte du Palais de la femme, dans le 11ème arrondissement de Paris, un centre d’hébergement pour des femmes en difficulté géré par l’Armée du Salut.
C’est l’histoire de ce lieu et de ses habitantes qui nous est racontée dans Les Victorieuses (2019). On fait également la connaissance de celle qui a lancé au siècle dernier ce projet, Blanche Peyron : "J’ai découvert que cette femme-là, qui est née au 19ème siècle, à une époque où les femmes n’avaient quasiment aucun droit, avait choisi de s’engager dans l’Armée du Salut pour être utile.
Et puis elle décide, contre vents et marées, de se lancer dans ce projet fou, acheter un hôtel et le transformer en gigantesque foyer d’accueil pour les femmes. C’est aujourd’hui encore l’un des plus grands foyers d’Europe", explique Laetitia Colombani.

La romancière a passé beaucoup de temps dans ce lieu, en compagnie des salariés, des bénévoles et des résidentes. Elle a tissé avec eux un lien fort : « J’y retourne juste après notre entretien », confie-t-elle d’ailleurs, le jour de notre rencontre.

Les Victorieuses met en scène des femmes d’exception, d’hier et d’aujourd’hui, venues de France ou d’ailleurs, avec un toit au-dessus de leur tête ou non. Peu importe, c’est un très bel hommage qui leur est rendu.
A voir aussi
play3 Le site de l'éditeur
 
Les plus consultés