Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Rouler Autrement

Le permis pour tous

date 30/05/2019 - 01:40 | micro_reportage Sébastien Dath
Afin de réduire le coût du permis de conduire et le délai de passage de l’examen, le gouvernement vient de lancer « Le Permis Pour Tous ».
facebooktwitter
illustration de Le permis pour tous
 Le permis pour tous
 Le permis pour tous
play
0:00
0:00
volume-high 
Alors que certains conducteurs renoncent parfois à passer leur permis de conduire, face au coût de l’examen de l’ordre de 1800 euros en moyenne et au délai pour obtenir une place qui peut dépasser deux mois. Et alors que 4% des accidents mortels impliquent des conducteurs sans permis, le gouvernement à décider de réagir en lançant « Le Permis Pour Tous ». Cette réforme s’articule autour de 10 mesures destinées à faire baisser son coût jusqu’à 30%.

Parmi ces mesures, certaines s’adressent en particulier aux 16-25 ans. Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la sécurité routière explique tout d’abord que dans le cadre du SNU, le Service National Universel, chaque année 800.000 jeunes volontaires pourront bénéficier de 3 dispositifs : « une formation à passer l’examen, un jeton pendant une année dans des systèmes d’apprentissage sur internet, puis le droit de passer une fois l’épreuve du code qui coûte 30 euros et que l’État prendra à sa charge. »

Pour faire baisser le prix du permis, pour les plus jeunes, comme pour les autres cette fois, le gouvernement souhaite également que les futurs conducteurs utilisent davantage des modes d’apprentissage moins chers. « On va inciter à l’utilisation du simulateur de conduite » explique, par exemple, Emmanuel Barbe. Cela permet, selon lui, « d’apprendre à passer les vitesses, de rejouer des situations et de mieux prendre conscience des risques ».

Autre point important, désormais, « lorsque l’on rate l’épreuve pratique une première fois on va pouvoir, si l’on a un score suffisant, automatiquement conduire en conduite supervisée, par exemple avec un parent ». Une solution qui devrait permettre de limiter les dépenses avant de tenter de la repasser une deuxième fois.

Si l’on ajoute l’incitation à l’apprentissage avec une boîte automatique, de plus en plus répandue sur les modèles électriques et hybrides notamment mais pas seulement, le délégué interministériel à la sécurité routière estime « qu’il y a une économie à peu près de 25% d’heures ».

D’après Emmanuel Barbe, qui rappelle au passage que les auto-écoles contribuent à la sécurité routière, le but de la réforme « c’est de continuer à garder une formation de qualité […] et en même temps d’essayer d’organiser des modes et des systèmes qui tirent le prix vers le bas ».
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés