Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | Rouler Autrement | La prévention des conduites à risques des jeunes
Rouler Autrement

La prévention des conduites à risques des jeunes

date 07/10/2019 - 10:48 | micro_reportage Chrystèle Mollon
La route est la première cause de mortalité chez les jeunes. Ils sont encore trop nombreux à conduire sous l’emprise d’alcool, et de plus en plus, du cannabis, sans en mesurer les risques. Retour sur une journée de prévention organisée à Paris par l’assureur MAAF….
facebooktwitter
illustration de La prévention des conduites à risques des jeunes
© Prévention MAAF/ Kira Vygrivachv 
 La prévention des conduites à risq…
 La prévention des conduites à risques des jeunes
play
0:00
0:00
volume-high 
Rouler Autrement, c’est sensibiliser inlassablement la population très à risques que constituent les jeunes adultes aux dangers de la conduite sous influence de l’alcool , drogues ou médicaments.
En 2018, 493 jeunes de 18 à 24 ans ont perdu la vie sur les routes. Il y a quelques jours, la MAAF avait réuni à Paris 2000 jeunes, scolaires, étudiants et apprentis pour les sensibiliser à ces risques souvent sous-estimés voire niés. La consommation sans cesse augmentée de cannabis inquiète plus particulièrement comme le souligne Fréderic Friscour , Major de police et formateur anti-drogue : « Le nombre d’accidents liés à l’alcool baisse chaque année. Par contre, le nombre d’accidents liés au cannabis ne cesse d’augmenter. Il faut absolument que ces jeunes gens comprennent que le cannabis n’est vraiment pas une substance anodine. »

Des messages de sensibilisation sont pourtant adressés régulièrement à cette population. Mais sont-ils entendus ? Le Major Friscour répond : « Le conducteur désigné est quelque chose qui fonctionne assez bien avec l’alcool mais ils oublient que le cannabis va provoquer des perturbations sur leurs réflexes et compréhension de la route. Qu’on soit un consommateur occasionnel ou régulier, cela ne change rien. Cela va même plus loin : si un conducteur qui ne consomme pas mais qui transporte une, deux ou trois personnes qui fument un joint dans le véhicule, il aura emmagasiné presque autant de toxines qui vont produire des effets sur son organisme que s’il avait lui-même fumé ! »

Cette journée était composée d’ateliers, de débats, de films particulièrement percutants et de trois crashs-tests pour montrer les dégâts même à faible allure. Mais est-ce que les jeunes conducteurs ont été convaincus ? Une réponse parmi d’autres : « J’ai l’habitude de conduire sous l’effet du cannabis, mais là avec ces vidéos, ça m’a fait réfléchir car je ne suis pas tout seul sur la route. »

L’alcool est impliqué dans un tiers des accidents mortels et conduire sous l’emprise de stupéfiants multiplie par deux le risque de mourir au volant.
Retrouvez les trois crashs-tests auxquels ont assisté ces jeunes, en vidéo, sur la page Facebook de Radio VINCI Autoroutes.
A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés