Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Invités | Sur la Route Avec | Izïa retour sublime
Sur la Route Avec

Izïa retour sublime

date 04/12/2019 - 02:57 | micro_reportage Chrystèle Mollon
C'est un album rempli d'émotions, sans doute le plus intime de sa carrière... Izïa vient nous présenter « Citadelle » sur lequel on peut entendre Jacques Higelin, Dominique A ou encore Jeanne Added. Un 4ème opus, conçu dans un cocon (la maison de famille en Corse), dans une période de chamboulements entre la disparition de son papa et la naissance de son premier enfant. L'artiste, toujours aussi vraie et pleine d'énergie se confie.
facebooktwitter
illustration de Izïa retour sublime
©Cathy D 

«  Ces deux dernières années ont été un tsunami pour moi »

Un album des plus intimes, composé dans la citadelle corse qui abrite la maison de famille. « Cet album c'est la vie, l'amour, la mort... Des thèmes universels qui m'ont touchée de plein fouet ces deux dernières années qui ont été un tsunami pour moi ».
Un album rempli de souvenirs, de messages, de lumière ! On y entend justement la voix de Jacques Higelin sur la chanson « Éidarri » - à l'envers « Irradié » - : « Un hommage à mon père évidement, un clin d’œil à sa chanson qu'on chantait beaucoup tous les deux sur scène. Ici il y a sa voix, la voix mon frère (ndlr: Arthur H), un percussionniste de mon père, des cuivres qui ont beaucoup joué avec lui aussi... Plein de gens très importants pour moi, et reliés directement à l'âme de mon père ».
Il y a forcément un héritage musical dans la famille « Quand on me parle de lui, je vois à quel point il existe encore dans le cœur et dans la tête des gens », confie l'artiste. Héritage et passation, transmission : l'album s'achève sur un message adressé à son fils « Que Tu Saches ». Difficile de trouver les mots « Je me suis un peu mis la pression... Mon père a écrit quand même cinq ou six chansons sur moi et c'est une chanson assez universelle mine de rien... C'est une chanson que je m'adresse à moi aussi en fait ». Pour se rappeler « Que même dans les moments difficiles, il y a toujours un moment où ça passe et où on arrive à transformer l'essai en quelque chose de positif, qui sera une nouvelle pierre à notre histoire ».
 PREMIÈRE PARTIE
 PREMIÈRE PARTIE
play
0:00
0:00
volume-high 

« Ce sont quand même les plus belles routes qui partent de Calvi pour aller à Bastia »

« Citadelle » a été composé à Calvi en Corse. La Corse et ses petites routes sinueuse et étroites, ses routes de montagnes… Et Izïa n’a pas le permis ! « Je suis très intéressée par la conduite mais très inintéressée par le fait de passer le code ! J’adore conduire, je sais conduire ! J'ai conduit dans un film, donc j'ai dû apprendre à conduire, j'ai fait 20 heures de conduite et après, je devais passer le code, et j'ai lâché l'affaire… Mais je m'imagine parfaitement la main sur le volant, le coude sur la fenêtre, à écouter de la musique… La liberté de la conduite c'est quelque chose de quand même immense quoi de se dire j'ai envie de me casser et de le faire ! »
Si elle n'a pas de modèle de rêve en tête, et peu lui importe la voiture, son cœur penche bien entendu pour arpenter les routes de Corse « Ce sont quand même les plus belles routes qui partent de Calvi pour aller à Bastia ! »
Beaucoup de souvenir sur la route pour Izïa, durant ses tournées « Je suis en tournée depuis que j'ai l'âge de 15 ans et être à côté du chauffeur à l'avant du bus à fumer des clopes, à regarder le paysage et la route la nuit. J'adore ça ! Ce sont des bons moments : on écoute la radio, on chante, on tient compagnie au chauffeur... J'ai toujours eu des relations assez intimes avec les gens qui nous conduisaient. Des gens que j'aime beaucoup, ils font vraiment partie de l'équipe ».
 DEUXIÈME PARTIE
 DEUXIÈME PARTIE
play
0:00
0:00
volume-high 

« La scène ? C'est mon endroit préféré »

Elle sillonne en ce moment l'hexagone pour présenter son nouvel album, et quand on voit Izïa sur scène et son énergie débordante, on ne peut s'empêcher de penser à son père, dans la musique mais aussi sa façon d'être et de communiquer avec le public. Une évidence pour celle qui a vu son papa sur scène depuis petite « J'ai chopé des trucs qui lui appartiennent c'est normal. Une forme de mimétisme d'un enfant sur son parent. J'adore ça, la scène c'est mon endroit préféré ».
Chanteuse mais aussi actrice, on l'a vu dans « Mauvaise Fille » de Patrick Mille, « Rodin » de Jacques Doillon, « Samba » du duo Nakache-Toledano et plus récemment dans « Debout sur la Montagne » de Sébastien Betbeder... Une artiste libre qui aime se laisser guider par les réalisateurs « C'est pour ça que je fais du cinéma. Quand on choisit de faire un film avec quelqu'un c'est parce qu'on respecte son travail et qu'on lui fait confiance. Moi je suis quelqu'un de libre mais je ne suis pas quelqu'un d'irrespectueux ».
Pour faire une métaphore thématique « J'adore être volant mais j'aime aussi laisser la place du conducteur au réalisateur ! (rires) »
Entre musique et cinéma, Izïa a trouvé son équilibre et s'est promis de revenir très vite en studio dès la fin de la tournée, pour un autre album très proche de celui-là.
 TROISIÈME PARTIE
 TROISIÈME PARTIE
play
0:00
0:00
volume-high 

Voir le duo Izïa-Dominique A

Voir le clip de « Trop Vite »

A voir aussi
play3 Le site officiel
 
Les plus consultés