Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Route et Mobilité | Le MobiliMag | Hovertaxi ou les taxis volants
Le MobiliMag

Hovertaxi ou les taxis volants

date 13/06/2019 - 02:40 | micro_reportage Perrine Martin
Qui n’a jamais rêvé de survoler les embouteillages ? La start-up Hovertaxi travaille sur un taxi volant, une sorte de drone géant capable de transporter des personnes, qui devrait entrer en service d’ici 2022. Zoom sur cette mobilité du futur avec Perrine Martin .
facebooktwitter
illustration de Hovertaxi ou les taxis volants
© Hovertaxi 
 Hovertaxi ou les taxis volants
 Hovertaxi ou les taxis volants
play
0:00
0:00
volume-high 
Imaginez un drone géant mélangé à un hélicoptère, vous obtenez l’Hovertaxi ! Il a été la star du dernier salon Viva-Tech à Paris, il y a quelques semaines.

Selon Romuald Ferriol, le créateur de cet objet volant non identifié, « c’est un appareil multi-rotors avec huit bras et huit moteurs, un biplace avec un pilote à bord pour l’instant. Actuellement, on a 30 minutes d’autonomie à 100 km/h. Nous visons une exploitation en 2022 où l’on aura 1H30 d’autonomie ce qui ouvre des perspectives. »

L’appareil est 100 % électrique et répond à toutes les exigences environnementales : « C’est un enjeu d’avenir majeur, la mobilité et l’environnemental. Et nous proposons de réelles solutions. En terme de nuisances sonores par exemple, c’est nettement moindre. En terme de pollution, CO2 ou particules fines, il n’y a aucune émission. »

D’ici 3 ans, l’idée est de développer des plateformes de décollage un peu partout, des stations de taxi volant en quelque sorte et ce à condition de faire évoluer la législation aérienne. Romuald Ferriol discute déjà avec l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) : « On digitalise l’espace aérien, on crée des couloirs aériens sur lesquels nos appareils vont circuler en évitant par exemples, les écoles, les prisons… on étudie des zones de pose pour des urgences particulières. Le niveau d’exigence de sécurité est élevé. On a la gestion en temps réel des vols, avec des équipes au sol en contact permanents avec les pilotes afin de veiller au bon déroulement de tous les vols. »

Et la bonne nouvelle, c’est que les prix des courses seront comparables aux tarifs des taxis traditionnels. Comptez 55 euros pour 5 à 20 minutes de vol.
illustration de Hovertaxi ou les taxis volants
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés