Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Invités | Sur la Route Avec | Chantal Goya de retour sur scène
Sur la Route Avec

Chantal Goya de retour sur scène

date 19/04/2019 - 13:03 | micro_reportage Ivan Mouton
40 ans de carrière, une tournée triomphale avec notamment 3 Palais des Congrès qui ont rapidement affiché complet. Chantal est de retour avec son spectacle « Le Soulier Qui Vole » relooké, et fait la route avec Ivan Mouton...
facebooktwitter
illustration de Chantal Goya de retour sur scène

« Les producteurs me disaient que c'est un spectacle démodé »

La chanteuse Barbara lui a un jour prédit qu'elle ferait une très grande carrière et elle avait raison. Chantal Goya fait rêver les enfants depuis maintenant 40 ans, et ces mêmes enfants des années 80 sont depuis devenus des parents, qui amènent à leur tour leurs enfants aux concerts.
Après avoir rempli trois Palais des Congrès, la chanteuse embarque pour une nouvelle tournée des Zéniths avec son spectacle « Le Soulier Qui Vole ».
« Personne n'y croyait, les producteurs me disaient que c'est un spectacle démodé. J'avais un défi à gagner, et j'ai gagné mon pari ! »
L'idée toute simple de ce soulier qui vole est venue d'un voyage en avion en 1980, pendant lequel Jean-Jacques Debout a observé un enfant jouer avec une chaussure en guise d'objet volant. Mais pour cette tournée 2019, le soulier a subi un sacré lifting : « On a une équipe adorable et notamment un garçon qui s'appelle Christophe Pellier et qui utilise la technologie de la lumière noire. J'ai trouvé ça tellement poétique que je me suis dit , pourquoi ne pas faire ça avec le soulier ? ».
 Première Partie
 Première Partie
play
0:00
0:00
volume-high 

« J'avais dans ma tête l'idée d'être journaliste »

A l'origine, la chanson n'est pas véritablement une vocation pour Chantal Goya et c'est sur un concours de circonstances qu'elle sort son premier disque. « J'étais allée voir Daniel Filipacchi (à l'époque producteur pour RCA Records et Decca ndlr) et j'avais dans ma tête l'idée d'être journaliste ». Très persuasif, Filipacchi incitera Chantal à pousser la chansonnette et produira un premier 45 tours, qui fera effet boule de neige : Chantal Goya est remarquée par Jean-Luc Godard : « Godard a totalement flashé sur moi ». Et la chanteuse se paiera même le luxe de refuser un rôle chez Hitchcock. La carrière de Chantal Goya démarre véritablement en 1965 sur un autre concours de circonstances. Brigitte Bardot malade, Chantal la remplace à la télévision avec le titre « Adieu les Jolis Foulards », qui sera ensuite vendu à 1 million d'exemplaires".
 Deuxième Partie
 Deuxième Partie
play
0:00
0:00
volume-high 

« Je suis une espèce de Waze ambulante »

Chantal Goya et la route ... la chanteuse a passé son permis en 1966 et est une conductrice prudente. « J'ai tous me points. Je connais Paris par cœur, je suis une espèce de Waze ambulante ». Et Chantal Goya n'est pas avare de conseils pour les auditeurs du 107.7.
« Il y a conseil primordial, s'arrêter tout de suite quand on sent qu'on s'endort (..). Étant un jour fatiguée, du côté de Poitiers, j'ai dû m'endormir quelques secondes ... j'ai traversé l'autoroute ».
Justement, Chantal Goya est sur la route en ce moment, pour une grande tournée des Zéniths et autres grandes salles dans toute la France...
 Troisième Partie
 Troisième Partie
play
0:00
0:00
volume-high 
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Sur Facebook
play3 Sur Twitter
 
Les plus consultés