Le site de Radio Atlandes Autoroute utilise des cookies pour réaliser des statistiques d’audience. En utilisant notre site, vous acceptez l’utilisation des cookies.
En savoir plus - Accepter

burger_menu
Radio Atlandes Autoroute
107.7 Radio Atlandes Autoroute
recherche_mini
    twitter   |   Atlandes Autoroute
home|play ECOUTER|france TRAFIC|podcast PODCASTS|musique RETROUVER UN TITRE|micro LA RADIO|commentaire CONTACT
 
Accueil | Podcasts | Vie Pratique | Que Choisir | Attention aux isoflavones du Soja
Que Choisir

Attention aux isoflavones du Soja

date 04/06/2019 - 01:18 | micro_reportage Charles Daudon
Le soja permet de créer des préparations riches en protéines. Mais il contient des substances qui pourraient perturber notre organisme.
facebooktwitter
illustration de Attention aux isoflavones du Soja
 Attention aux isoflavones du Soja
 Attention aux isoflavones du Soja
play
0:00
0:00
volume-high 
Nous consommons le soja de plus en plus, sous toutes ses formes et pour différentes raisons. Il possède une bonne image auprès des consommateurs et sa consommation est en nette hausse ces dernières années.
Marie-Noëlle Delaby de l'UFC Que Choisir nous explique pourquoi : « Parmi les protéines végétales, c'est sans doute celle qui nous apporte la plus grande diversité d'acides aminés, dans des quantités intéressantes. Elle peut donc être conseillée aux végétariens pour avoir de bons apports en protéines. »

Mais, l'UFC Que Choisir nous alerte sur les isoflavones contenues dans le soja : « Ce sont des substances naturellement présentes dans certaines plantes et qui ont une structure moléculaire proche d'hormones que l'on trouve chez les humains. C'est pour ça qu'on les appelle aussi parfois des phytoestrogènes. Quand on les ingère, elles vont moduler le rôle de nos hormones humaines et donc avoir des conséquences, par exemple sur la fertilité ou encore la réaction à certains cancers. »

Au point que certains chercheurs les considèrent même comme des perturbateurs endocriniens. En attendant de connaitre les effets précis de ces substances, l'association de consommateurs « appelle ardemment l'Agence d'Evaluation des Risques Sanitaires en France à ré-évaluer les études (...) en tout cas on manque clairement de recommandations ».
A voir aussi
play3 Le site officiel
play3 Le détail de l'enquête
 
Les plus consultés